attestation permis de construire, assistance personnalisée, étude thermique RT 2012
attestation permis de construire, assistance personnalisée, étude thermique RT 2012
Validation d'étude thermique rt2012
Validation d'étude thermique rt2012

Nos opérateurs certifiés assurent les déplacements dans les départements 64, 40 et 33. Contactez-nous!

Infiltrométrie

Etanchéité à l'air des bâtiments

Depuis l'entrée en vigueur de la RT 2012 (arrêté du 26 octobre 2010), tous les bâtiments à usage d'habitation, dont le permis de construire a été déposé après le 1er janvier 2013 devront faire l'objet d'une mesure de perméabilité à l'air.

Afin d'être conforme à cette réglementation thermique la perméabilité à l'air sous 4 Pa des bâtiments à usage d'habitation doit être inférieure ou égale à :

  • 0,6 m3/h par m² de surface déperditive hors plancher bas pour les maisons individuelles
  • 1 m3/h. par m² de surface déperditive hors plancher bas  pour les bâtiments collectifs

Dans les cas de figure où la perméabilité à l'air des bâtiments est supérieure aux seuils mentionnés ci-dessus ou si le test de perméabilité à l'air n'a pas été réalisé ; cela entraine une non-conformité de l'attestation certifiant de la bonne prise en compte de la RT2012 à l'achèvement des travaux et peut déclencher un contrôle de la DDT (anciennement DDE).

L'étanchéité à l'air, notre savoir à votre service !

TEST D'INFILTROMETRIE

TEST D’INFILTROMERTIE EN PHASE FINALE

MESURE DE L'ETANCHEITE A L'AIR

MESURE DE PERMEABILITE A L'AIR

Votre opérateur pour votre TEST à l'étanchéité à l'air de votre construction certifié par QUALIBAT (opérateur de mesure 8711), à proximité de chez vous.

Assistance, conseils, accompagnement pour vos contrôles.

RT 2012 ou BBC +, contrôle des RT ex, expertise travaux rénovation, consultez-nous pour vous guider.

L'infiltrométrie ou l'étanchéité à l'air des bâtiments : Comment ça marche?

Dans une maison standard, les fuites d'air disséminées un peu partout peuvent représenter 25 % des pertes de chaleur. Ce chiffre peut grimper jusqu’à 40 % dans une vieille maison (source : Office de l’efficacité énergétique). Le test d'infiltrométrie fait partie de l'évaluation énergétique d'un bâtiment. En effet, pour valider les valeurs d'une étude thermique nous devons respecter une valeur de Q4 Pa surf.

Les tests sont réalisés selon la norme française et européenne NF EN 13829. On réalise les tests selon le guide d'application GA P50-784.

L'opérateur commence tout d'abord par conditionner le bâtiment. Il ferme les ouvertures considérées par l'étude thermique, c'est-à-dire les fenêtres et les portes. Il ouvre toutes les portes intérieures sauf les placards et les toilettes. Les chaudières au gaz et au mazout sont également éteintes pour des raisons de sécurité.

Pour éviter les surprises désagréables, le conseiller fait démarrer le ventilateur à petite vitesse et fait un tour rapide de la maison pour s’assurer que tout va bien.

Le bâtiment est mis en dépression ou en surpression puis l'opérateur mesure le débit nécessaire pour maintenir une pression constante dite. On va ensuite apparenter ce débit d'air entrant au débit de fuites sur le bâtiment à la pression dite. On répète cette mesure par pallier, le plus souvent de 10 à 50 Pa minimum.

L'opérateur réalise à la suite une recherche de fuites avec une machine à fumée, un crayon à fumée ou une caméra thermique.

Les fuites les plus courantes :

  • Frein vapeur mal raccordé
  • Liaisons entre châssis
  • Fuites appui de fenêtre
  • Tableau électrique
  • Porte de service sans joint
  • Maçonnerie non enduite
  • Trappe de visite ou d'accès
  • Caissons de volet roulant
  • Parcloses des vitrages
  • Rails des fenêtres et baies coulissantes
  • Les traversées de poutres ou solives
  • Trappes des cheminées